Ehpad: Comment comprendre la tarification ?

Divisée en trois parties distinctes: Les soins, la dépendance et l’hébergement, la tarification des Ehpad reste bien souvent un véritable casse-tête. D’autant que le « reste à charge » pour les familles est toujours trop élevé. Seules des aides concrètes, mais conditionnelles, permettent de faire sensiblement baisser la facture…Conscient de cette charge bien trop lourde qui pèse sur les familles, le gouvernement envisage depuis deux ans une réforme de la tarification des Ehpad afin de répartir autrement les budgets et soulager le tarif hébergement, beaucoup trop élevé et à la charge totale du résident, en l’absence d’aide. C’est effectivement un des plans de « la grande réforme de la dépendance ».

Pour l’heure, le montant restant à charge dans le public est de 1430 euros, et dans le privé d’environ 2000 euros. Des tarifs, hélas, toujours en augmentation.

L’hébergement pèse lourd, les aides sont souvent nécessaires

Et cela alors que les soins dispensés en maison de retraite, comme à l’hôpital, sont entièrement pris en charge par l’assurance maladie.

En ce qui concerne la partie dépendance, celle-ci est évaluée par la grille Aggir et facturée selon les différents groupes de personnes:

Les Gir 1 et 2 concernent les personnes très handicapées.

Les Gir 3 et 4, les personnes moyennement handicapées.

Les Gir 5 et 6 concernent les personnes les plus autonomes.

Ainsi chacun paie le tarif adapté à son Gir, sachant que les personnes les plus autonomes (Gir 5 et 6) paient le plein tarif car ils ne bénéficient pas de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) accordée par le conseil général de chaque département.

Vient ensuite la partie la plus conséquente dans la facture d’un Ehpad, celle de l’hébergement: A savoir les frais d’hôtellerie liés à la pension, la restauration, l’entretien, l’encadrement, les loisirs, la surveillance médicale de jour comme de nuit.

Dans le privé, les établissements sont libres de fixer leurs tarifs à l’entrée du résident selon la loi du marché, de l’offre et de la demande locale. Raison pour laquelle, on trouve: A Paris des Ehpad allant de 2700 à 4600 euros mensuels.

En Ile de France, le coût est de 2000 à 2500 euros mensuels

En province, les tarifs varient de 1500 à 1800 euros par mois.

Quelle que soit votre situation, n’hésitez pas à demander de l’aide aux organismes compétents: Conseil général, Centre Communal d’ Action Sociale (CCAS) de votre commune, Caisse d’Allocation Familiale (CAF) et bien sûr auprès de l’Ehpad de votre choix afin de pouvoir bénéficier d’un tarif « adapté » à vos ressources.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>